Voici notre monde, Tracey Turner et Asa Gilland

Dans ce documentaire jeunesse, chaque double page présente la vie d’un enfant, dans son pays. À la première personne, il ou elle nous raconte les paysages caractéristiques de sa région du monde, sa manière d’aller à l’école, le métier de ses parents… Les illustrations apportent beaucoup d’informations, notamment sur le type d’habitation ou la faune locale. À chaque page, il y a également une petite carte d’identité de la ville ou du village que l’enfant habite.⠀

« J’adore aller à l’école et je travaille dur parce que, plus tard, je veux être ingénieur. Je construirai des ponts, et le premier reliera les deux versants de la vallée des Yungas, pour remplacer la tyrolienne de mon village. »

Voici un documentaire d’une grande beauté, qui permet d’en prendre plein la vue et de se dépayser ! Les illustrations sont foisonnantes de détails et de couleurs, on ne sait plus où donner de la tête ! J’ai aimé le fait que l’album distille des questions de société au travers du texte : la disparition des poissons au large de la Norvège, les projets de construction de barrages en Amazonie qui mettent en péril la faune et la flore locales, la reconquête des villages au Japon par la jeune génération, la sédentarisation des Touaregs… et j’en passe. À titre plus particulier, j’ai adoré découvrir cet enfant qui va à l’école de l’autre côté de la falaise en tyrolienne !⠀

Kimane, février 2021, 48 p.

Ma note : ★★★★☆

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s